Felix Egolf s'appuie sur ID.3

Distance record avec l’ID.3 - 15 cols franchis avec une seule charge de batterie

Distance record avec l’ID.3 - 15 cols franchis avec une seule charge de batterie

Il a réitéré sa performance: Felix Egolf a tiré le maximum de l’ID.3 Pro S et a parcouru 602 kilomètres et plus de 13 000 mètres de dénivelé sans recharge. Le mot magique ici: «récupération». 

Texte Reto Neyerlin / Felix Egolf
Photos Christof Schmid / Dominique Zahnd
Vidéo Dominique Zahnd

Felix Egolf et l’ID.3, n’était-ce pas quelque chose? En effet, c’est l’«Hypermiler» de Zoug qui a conduit le premier modèle de la voiture compacte électrique de l’usine Volkswagen en Suisse en juillet 2020, établissant au passage un record. L’ID.3 1ST Edition était équipée de la batterie de taille moyenne de 58 kWh, dont l’autonomie théorique est de 420 kilomètres (selon WLTP). La distance entre Zwickau (D) et Schaffhouse était de 531 kilomètres, et le binôme voiture-conducteur l’a parcourue sans recharger la batterie.

Felix Egolf et l'ID.3 en arrière-plan dans les Alpes

Entretemps, l’ID.3 a été équipée d’une batterie encore plus puissante, de 77 kWh, ce qui est suffisant pour parcourir 539 kilomètres. Et bien sûr, Felix Egolf est tenté de tirer de cette batterie plus que le maximum. Car c’est ce que font les «Hypermiler»: aller le plus loin possible en consommant le moins possible.

Mais cette fois-ci, l’objectif n’est pas de parcourir le plus de kilomètres possibles sur route plate. Non, pour cette nouvelle tentative de record, l’ancien pilote de ligne suisse souhaite conquérir les montagnes. Et ce, au sens littéral du terme: il a tracé un itinéraire qui franchit 15 cols suisses sur une distance de 600 kilomètres. Le col le plus bas est le Hirzel, qui culmine à 682 mètres, le plus haut est le Nufenen, qui se trouve à 2480 mètres d’altitude.

Clapet de recharge scellé par un notaire

Le départ a lieu à Cham: une ID.3 Pro S pleinement chargée se trouve devant le siège d’AMAG. Pour s’assurer que tout est en règle, un notaire est présent pour certifier le scellement du clapet de recharge. Le poids de la voiture, du conducteur et des bagages est également enregistré: 1925 kilogrammes. Puis, la voiture électrique s’élance presque sans bruit.

Passant par Lucerne et l’Entlebuch, Felix Egolf franchit le Brünig, après quoi l’attend le Grimsel, le premier sommet de plus de deux mille mètres du parcours. Pour franchir les quelque 1600 mètres de dénivelé et les 26 kilomètres qui séparent Innertkirchen du sommet du col, 12 kWh sont convertis en électricité, ce qui correspond à 16% de la capacité de la batterie. Le pilote va-t-il vraiment s’en sortir avec les 15 cols?

Scellement du couvercle de chargement par le notaire public

Après une courte descente, s’en suit une boucle d’environ 100 kilomètres de long dans les Alpes avec près de 3000 mètres de dénivelé et les cols de la Furka (2430 m), du Gothard (2108 m) et du Nufenen (le plus haut col, 2480 m). Ce voyage autour du massif du Saint-Gothard ne «coûte» que 14 kWh, soit à peine 2 kWh de plus que l’ascension du Grimsel. L’explication: «Contrairement à un moteur à combustion, la voiture électrique récupère efficacement de l’énergie lorsqu’elle descend une pente», explique Felix Egolf. Le moteur électrique devient alors un générateur qui alimente la batterie. Grâce à cette fameuse récupération, sur 100 kilomètres environ 8 kWh sont réinjectés dans les batteries. Sur l’ensemble du parcours du record, cette récupération sera même finalement de 20,8 kWh, soit plus d’un quart de la capacité de la batterie. 

--:--

L’ID.3 roule avec prévoyance

Grâce au sélecteur de vitesse automatique, le conducteur peut déterminer lui-même la force de la récupération: si l’on retire son pied de l’accélérateur en étant sur «D» (pour «Drive»), c’est déjà clairement perceptible, sur «B» (Brake) c’est tout simplement intense. Par ailleurs, l’ID.3 contribue activement à l’économie d’énergie: elle dispose d’un régulateur de vitesse prédictif qui ralentit et récupère automatiquement avant les ronds-points ou une réduction de la vitesse.

Felix Egolf s'assied au volant de l'ID.3

Si la route n’est que légèrement en pente, se mettre en «roue libre» est le plus efficace. Pour ce faire, Felix Egolf passe en mode «N», c’est-à-dire au point mort, et emporte ainsi tout l’élan avec lui. «Grâce à son excellent aérodynamisme, l’ID.3 possède d’excellentes caractéristiques de roulement», raconte l’Hypermiler au sujet de la VW électrique. Ce n’est que peu avant un virage qu’il remet le levier sur B ou D. Dans ces modes, l’ID.3 est également convaincante avec son centre de gravité bas et son très petit rayon de braquage, il se faufile parfaitement dans les virages étroits.

Après un second passage des cols de la Furka et du Gotthard, la descente est plus longue: l’ID.3 descend rapidement la Léventine jusqu’au point le plus au sud et le plus bas du circuit, à Biasca (300 m). Cela a un effet positif sur le niveau de la batterie: Les 63 kilomètres entre le col du Gothard et Acquarossa, dans la vallée de Blenio, sont parcourus sans rien consommer. Le pilote aborde ensuite l’ascension du Lukmanier.

Plus de constance pour plus d’autonomie

Felix Egolf a également des astuces pour économiser l’énergie. Le plus important est de rouler aussi régulièrement que possible. En effet, les fortes accélérations et décélérations entre les virages consomment une quantité excessive d’électricité. En montée, il essaie donc toujours de rouler à une vitesse moyenne d’environ 45 km/h. Cela présente un autre avantage: de laisser suffisamment de temps pour profiter des panoramas à couper le souffle sur certaines des plus belles routes de Suisse.

Malgré tous les efforts d’efficacité, à 10 kilomètres avant le col du Lukmanier, l’ordinateur de bord signale et avertit le conducteur qu’il doit bientôt faire un arrêt pour recharger le véhicule. Mais cela n’effraie pas l’Hypermiler. «Tout ce qui va vers le haut va également vers le bas» dit-il en riant. En d’autres termes: quand on monte, on finit par descendre, et la batterie récupère des kilowattheures supplémentaires - selon les calculs de Felix Egolf, 1% de charge par 300 mètres de dénivelé.

ID.3 dans la courbe d'une route de col

Après avoir parcouru 421 kilomètres et franchi 11 cols, il atteint dans la soirée le village d’Hospental. L’ID.3 affiche une capacité restante de 14,63 kWh ou 19%. Le réservoir du véhicule d’assistance, quant à lui, est vide après les nombreux dénivelés parcourus. Faire le plein est à l’ordre du jour.

Le lendemain matin, nous quittons les Alpes pour nous diriger vers Schwyz. Cela signifie avant tout: roue libre. Sur l’autoroute, Felix Egolf se «cache» régulièrement derrière les camions afin de profiter de l’effet de sillage, toujours, bien sûr, en respectant une distance de sécurité suffisante. Ainsi, il ne consomme aucune énergie jusqu’à Flüelen. Mais il en consomme d’autant plus pour monter jusqu’à l’Ibergeregg (1406 m). Peu avant le sommet, l’indicateur de la batterie passe du jaune au rouge, le niveau de charge est passé en dessous de 10%. Maintenant, au plus tard, le calcul commence.

Un indicateur de batterie 0 à l’arrivée

ID.3 de face et Felix Egolf qui s'y appuie. En arrière-plan, les Alpes

Lors du dernier col et après une distance de 550 kilomètres, l’écran de l’ID.3 n’affiche plus que 2%. L’Hypermiler convertit cette énergie en 52 kilomètres supplémentaires grâce à un choix de parcours judicieux. Avec 0% de batterie et 0 kilomètre d’autonomie, Felix Egolf rejoint à nouveau le point de départ, où le notaire l’attend déjà et confirme l’intégrité du joint du clapet de recharge.

Le trajet de tous les records est un succès impressionnant: 602 kilomètres, 15 cols et 13 000 mètres de dénivelé, c’est la distance que peut parcourir l’ID.3 Pro S avec une seule charge - du moins avec un «Hypermiler» au volant.

Les 15 cols du trajet de tous les records

<b>Les 15&nbsp;cols </b>du trajet de tous les records<br>

Les cols

Altitude en mètres

Renggpass (Feldmoos)

1018

Glaubenberg

1543

Brünig

1008

Grimsel

2164

Furka

2430

Gotthard

2107

Nufenen

2480

Furka

2430

Gotthard

2107

Lukmanier

1972

Oberalp

2044

Ibergeregg

1406

Raten

1077

Hirzel

0682

Albis

0790

Renggpass (Feldmoos)

Glaubenberg

Brünig

Grimsel

Furka

Gotthard

Nufenen

Furka

Gotthard

Lukmanier

Oberalp

Ibergeregg

Raten

Hirzel

Albis

Le trajet de tous les records en chiffres

Véhicule : ID.3 Pro S
Puissance : 150 kW (204 ch)
Capacité de la batterie : 77 kWh
Distance parcourue : 602 km
Cols franchis : 15 cols (altitude moyenne 1557 m)
Consommation moyenne : 12,4 kWh/100 km         

ID.3 conduit dans une courbe lors d'une passe

VW ID.3 Pro S, 150 kW (204 ch), CHF 41 950.–, 15,7–16,9 kWh/100 km, 0 g CO2/km, cat. A

Ceci peut également vous intéresser:

Jusqu’au dernier watt: record d’autonomie en ID.3

«L’entretien des voitures devient plus abordable»

Comme si elle était formée par le vent: le design de l’ID.4

Apprendre à conduire avec l’ID.3: des leçons électrisantes

La course de Klausen en ID.4 GTX – une électrique avec des gènes sportifs

En avance sur le futur: la ID. Vizzion

Ceci peut également vous intéresser: