Une ID.3 comme voiture d'auto-école

Apprendre à conduire avec l’ID.3: des leçons électrisantes

Apprendre à conduire avec l’ID.3: des leçons électrisantes

L’électromobilité offre également des avantages dans le quotidien des auto-écoles. C’est ce que l’on constate à l’auto-école Bern West, qui utilise l’une des premières ID.3 de Volkswagen. Les élèves sont également séduits par le bolide électrique compact, comme en témoigne notre enquête.

Texte et photos: Dominique Zahnd

Ce véhicule d’auto-école ne passe pas inaperçu. Non seulement en raison de ses films décoratifs, jeunes et branchés, mais aussi en raison de son design futuriste. Et au plus tard lorsqu’il file à vive allure presque silencieusement, on se rend compte qu’on est en train d’assister à un cours d’électricité.

Une ID.3 se tient devant un mur couvert de graffitis

L’ID.3 est la dernière acquisition de l’auto-école Bern West. «Nous avons été l’une des premières écoles en Suisse à la commander», déclare le propriétaire et moniteur d’auto-école, Daniel Fehlmann. «Pour nous, l’ID.3 présente un grand intérêt car on peut donner des cours pendant toute une journée sans avoir à la recharger.» Grâce à sa boîte à un rapport sans entretien, c’est également la voiture automatique parfaite pour apprendre à conduire.

C’est le moniteur d’auto-école Nathanael Gerber qui roule en ID.3. Il mentionne un autre avantage: Avec la VW, silencieuse et sans émission, il est possible de se garer plusieurs fois par jour sur la même place de stationnement dans un quartier résidentiel sans gêner personne avec l’odeur ou le bruit. «Avec un moteur à combustion, ce serait différent; après la deuxième manœuvre de stationnement, les résidents se plaindraient déjà.»

Un instructeur de conduite parle à l'apprenti conducteur
Les pédales d'une voiture d'auto-école

Les réactions des élèves concernant l’ID.3 sont également positives sur toute la ligne, comme le confirme Nathanael Gerber. Par-dessus tout, ils apprécient la simplicité d’utilisation. «Les élèves sont étonnés de constater à quel point la conduite avec la voiture est «douce» et donne l’impression de glisser. Pourtant, lorsque le moment est venu par exemple de s’engager sur l’autoroute, l’ID.3 a un caractère bien trempé et rivalise avec de nombreuses voitures de sport.

Les véhicules d’auto-école doivent être équipés de pédales et de rétroviseurs supplémentaires. Cette adaptation se fait également sans problème avec la VW électrique. En été, une cinquième Volkswagen viendra compléter l’actuelle flotte de l’auto-école Bern West. Pourquoi cette fidélité à la marque? Daniel Fehlmann: «La raison peut se résumer en un mot – satisfaction.»

«Je cherchais une auto-école avec une automatique. L’ID.3 me plaît – elle est agréable à conduire et presque silencieuse. Et elle a une super bonne traction! C’est un vrai plaisir de la conduire. L’intérieur, avec les deux écrans et seulement quelques boutons, est particulièrement réussi. Si j’avais l’argent, je préférerais plutôt acheter le plus gros minibus VW électrique, l’ID. Buzz, qui sera commercialisé l’an prochain.»

Gabriel Wissler (20) de Berne

Un apprenti conducteur devant l'ID.3
Un élève conducteur devant l'ID.3

«L’ID.3 est agréable, on apprécie le trajet. On ne sent pas du tout les irrégularités de la route. De plus, elle est silencieuse, tout en accélérant rapidement. Un point fort est le stationnement avec la caméra et les capteurs qui vous indiquent quand vous êtes trop près. Le régulateur de vitesse est également très pratique. Je pense que les voitures électriques ont un avenir, à condition qu’il y ait suffisamment de stations de recharge.»

Ellie Müller (22) de Wabern (BE)

«Grâce à une amie, je me déplace souvent en VW. J’ai donc été agréablement surprise que l’auto-école dispose d’une flotte de Volkswagen. J’apprécie beaucoup de choses sur l’ID.3: Elle est puissante mais ne fait pas de bruit. Les systèmes d’assistance sont excellents. Et elle est très agréable à conduire. Pour le moment, je n’ai pas les moyens de l’acheter. Mais plus tard, quand j’aurai des enfants, je choisirai certainement un modèle comme celui-ci, qui n’a pas besoin d’essence et qui est bon pour l’environnement.»

Audrey Maillard (27) de Berne

Une apprentie conductrice donne son avis sur l'ID.3

Ceci peut également vous intéresser:

Jusqu’au dernier watt: record d’autonomie en ID.3

«L’entretien des voitures devient plus abordable»

La course de Klausen en ID.4 GTX – une électrique avec des gènes sportifs

L’avenir s’annonce radieux: Vérification du design de la ID. Crozz

L’ID. Charger: La station-service électrique à domicile

La vision de la mobilité électrique: l’ID. Vizzion

Ceci peut également vous intéresser: