L'ID. 3 se trouve au soleil à côté de la station-service de recharge.
Durabilité

Projet pilote pour la mobilité climatiquement neutre – Astypalée devient une île électrique

Durabilité

Projet pilote pour la mobilité climatiquement neutre – Astypalée devient une île électrique

17/05/2022

En collaboration avec le gouvernement grec, Volkswagen a lancé un projet de durabilité unique: convertir une île de la mer Égée à l’électromobilité et à l’énergie solaire.

Text Dominique Zahnd  Fotos Volkswagen AG

Toutes les indications de consommation du véhicule s’appliquent au moment de la publication (17.05.2022)

Astypalée. Une île grecque de tout juste 100 kilomètres carrés appelée aussi «papillon de la mer Égée» en raison de sa forme. Les 70 000 touristes et plus qui la visitent chaque année constituent la principale source de revenus des 1300 habitants – aux côtés de la pêche, de la culture d’agrumes et de l’exportation de fromages de brebis et de chèvre.

Sur Astypalée, le développement durable n’était pas jusqu’ici un sujet primordial. Quelque 1500 véhicules équipés de moteurs à combustion en sillonnent les routes vallonnées. Et l’électricité? Elle provient en majeure partie de générateurs diesel. Mais les choses sont en train de changer de manière drastique. Car l’île se transforme à grands pas en une vitrine en matière de mobilité durable et d’approvisionnement énergétique.

L'île grecque d'Astypalea vue de loin.
Sur Astypalée, des véhicules tels que l’ID.3 devraient permettre une transition complète vers l’électromobilité, en parfaite harmonie avec les habitants et la nature.
Un ID. 3 se dirige vers le ferry.
L’ID.4 au port du Pirée avant l’embarquement pour Astypalée.

Le maire, Nikolaos Komineas, compte parmi les forces actives œuvrant dans l’ombre pour le projet pilote. C’est lui qui s’est présenté voici quelques années devant le ministre des transports à Athènes pour initier un système de transports publics composé de bus électriques. Le hasard voulut qu’au même moment, le gouvernement grec et le groupe Volkswagen cherchaient une île-pilote où un système de mobilité climatiquement neutre pourrait être implanté et analysé. C’est ainsi que les bus électriques ont soudain donné naissance à quelque chose de beaucoup plus important.

1000 voitures électriques de Volkswagen

Désormais, la flotte existante est renouvelée progressivement et remplacée par 1000 voitures électriques de Volkswagen. En même temps, un réseau de recharge à grande échelle constitué de stations privées et publiques voit le jour.

De nouveaux systèmes de mobilité comme «l’autopartage» et des «navettes à la demande» – visant à moderniser les transports publics de proximité sur l’île – constituent un point fort du projet. Ils remplacent l’ancienne ligne de bus et, contrairement au système de bus en place, desserviront tous les coins de l’île et seront en plus en service toute l’année. «Astypalée offre à Volkswagen l’opportunité d’expérimenter le bon fonctionnement de ces dispositifs dans un système fermé sans alternatives réelles», déclare le maire Nikolaos Komineas.

Le ID. 3 en train de se recharger au soleil.
Un réseau de stations de recharge privées et publiques sera mis en place sur l’ensemble de l’île pour la recharge des véhicules électriques.

L’énergie solaire pour des modèles ID.

Pour exploiter durablement l’électromobilité, l’électricité servant à recharger doit provenir obligatoirement de sources d’énergie renouvelables. Sur Astypalée, elle se compose désormais principalement d’énergie solaire. Dans une première étape, une installation photovoltaïque d’une capacité de trois mégawatts-heure va y être implantée d’ici 2023. Un système de batterie d’une capacité de sept mégawatts-heure veillera à ce qu’il y ait toujours suffisamment d’électricité à disposition, même lorsque le soleil ne brille pas. Tous les véhicules électriques et jusqu’à 60 pour cent de l’île tout entière pourront ainsi être alimentés en électricité verte. Dans une deuxième étape, la part d’énergies renouvelables continuera son expansion jusqu’en 2026 et couvrira plus de 80 pour cent des besoins en électricité.

L’économie de coûts est ce qui rend aussi cette conversion attrayante. Le diesel et l’essence sont acheminés par bateau jusqu’à cette île reculée. Cela se ressent dans le prix. Sur Astypalée, l’essence coûte en moyenne 25 pour cent de plus qu’en Grèce continentale. Avec de l’énergie solaire produite sur place, rouler coûtera à l’avenir nettement moins cher.

La première voiture de police électrique de VW est exposée au soleil de face.
Les véhicules de police électriques basés sur l’ID.4 font désormais partie du paysage routier d’Astypalée.

La première voiture de police électrique de Grèce

Le projet a démarré sous d’heureux auspices en juin 2021, avec l’arrivée sur Astypalée des trois premiers véhicules – dont la première voiture de police entièrement électrique de Grèce. Le directeur de Volkswagen Herbert Diess et le premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis en personne ont remis les trois ID.4 Pure de 109 kW (148 ch) à la police locale ainsi qu’aux autorités aéronautiques.

La batterie de 52 kilowattheures est presque déjà surdimensionnée pour les conditions de cette île perdue dans la mer Égée. Seulement avec une charge de batterie, on peut parcourir onze fois la distance séparant le tronçon de plages de Paralia Vatses au sud-ouest et les ruines antiques au nord-est, soit environ 30 kilomètres. De plus: Grâce à la topographie montagneuse, les voitures électriques sont régulièrement en récupération, la vitesse de pointe atteignant 60 km/h même sur la route principale d’Astypalée. L’autonomie réelle est ainsi plus élevée en général que les 345 kilomètres officiels (selon WLTP).

En plus des ID.4, les autorités disposent d’autres véhicules électriques. En effet, les policiers peuvent sillonner les ruelles les plus étroites en mode électrique, sur les trottinettes SEAT MÓ. Un e-Crafter suivra en outre prochainement pour servir de véhicule de transport de patients pour le centre de santé local.

La première voiture de police électrique de VW est exposée au soleil de côté.

VW ID.4 Pure, 148 CV, 21.4 kWh/100 km, 0 g CO2/km, cat. A

La première voiture de police électrique de VW est exposée au soleil de l'arrière.
Les policiers d’Astypalée apprécient l’allure «high-tech», les finitions de qualité et la construction robuste de l’ID.4.

Diess, directeur de Volkswagen, souligne l’importance du projet en précisant qu’il va bien au-delà de la Grèce: «Astypalée est un laboratoire du futur pour la décarbonation en Europe. Sur cette île, nous explorons en temps réel ce qui pousse les gens à passer à la mobilité électrique et quelles incitations sont nécessaires à la transition vers un style de vie durable». Les résultats doivent contribuer à accélérer la mutation vers la mobilité durable et l’électricité verte.

En savoir plusOuvrir un lien externe

Un homme se tient à côté d'une ID. 3 au soleil sur Astypalea.
Thanos Papagiannis avec sa nouvelle ID.3, la première ID.3 privée sur Astypalée.
L’ID.3 remplace l’ancienne Golf

En attendant, les premiers clients privés aussi ont reçu leurs véhicules électriques de Volkswagen. À l’image de Thanos Papagiannis dont la nouvelle ID.3 turquoise vient remplacer une Golf 3: «L’électromobilité se prête idéalement à Astypalée», dit-il avec conviction. «Les distances sont courtes, la consommation d’énergie est faible et le réseau de recharge est très bien développé entre-temps». La population insulaire a le choix entre les modèles entièrement électriques e-up!, ID.3 et ID.4. Le gouvernement grec soutient leur achat par des primes attrayantes pouvant aller jusqu’à 15 000 euros.

Ceci peut également vous intéresser:

Le design de l’ID.5 au banc d’essai – «Les lignes acérées ont été conservées»

La course de Klausen en ID.4 GTX – une électrique avec des gènes sportifs

L’ID.3 comme véhicule de flotte

Quelle est mon autonomie?

Franziska Killiches, experte en approvisionnement de matières premières durables chez Volkswagen:
«J’essaie d’éclairer votre lanterne»

Une seconde vie pour les batteries usagées

Ceci peut également vous intéresser: