Felix Schell se tient à côté de l'ID.5
Durabilité

Le design de l’ID.5 au banc d’essai – «Les lignes acérées ont été conservées»

Durabilité

Le design de l’ID.5 au banc d’essai – «Les lignes acérées ont été conservées»

24/01/2022

Avec l’ID.5, Volkswagen propose le premier SUV coupé entièrement électrique. Le designer d’extérieur Felix Schell explique pourquoi la conception des voitures électriques pose de toutes nouvelles exigences et quels sont les éléments dont il est particulièrement fier sur l’ID.5. 

Texte Stefan Fritschi  Photos Dominique Zahnd

Stefan Fritschi est rédacteur pour le magazine spécialisé suisse «auto-illustré». Avant d’entamer sa carrière de journaliste, il a travaillé comme designer chez Volkswagen de 1990 à 2009.

Toutes les indications de consommation du véhicule s’appliquent au moment de la publication (25.01.2022)

Felix Schell à propos ...
... des défis en matière de design des voitures électriques

De manière générale, l’agencement d’un véhicule électrique est très différent de celui d’un véhicule thermique. Nous n’avons pas de gros moteur, qui crée un capot haut ou un long porte-à-faux à l’avant. Les batteries placées entre les roues surélèvent le véhicule, mais l’empattement et l’habitacle sont allongés en conséquence. Avec ses grandes roues, les proportions sont encore plus séduisantes. C’est exactement ce que nous dessinions toujours lorsque nous étions étudiants en design – notre voiture de rêve en quelque sorte. Mais à l’époque, les ingénieurs secouaient la tête. Aujourd’hui tout cela est devenu possible.

Felix Schell se tient à côté de l'ID.5 GTX et explique son design arrière
Felix Schell se tient à côté de l'ID.5 GTX et explique le design de la calandre.

… de l’absence de calandre 

Nous avons dû remettre en question et réapprendre de nombreuses choses en passant à l’architecture électrique. Nous n’avons pratiquement plus besoin de prises d’air, car il n’y a plus de radiateurs ou de refroidisseurs d’air de suralimentation. Seul un système de refroidissement pour les batteries est encore nécessaire. Nous sommes donc remontés aux origines, comme à l’époque pour la Coccinelle. Mais rien ne manque au niveau du design. La Volkswagen fonctionne très bien avec et sans calandre. Le concept global donne un visage de marque rapidement reconnaissable.

… des capots sous lesquels il n’y a plus de moteur

La conception de l’avant est désormais beaucoup plus droite. Le capot n’est plus étiré à l’avant, mais se termine par un museau en plastique. De plus, il est beaucoup plus petit, car les mécaniciens n’ont plus besoin d’y avoir accès pour changer notamment les bougies. Cela nous donne beaucoup de nouvelles libertés, que nous utilisons bien sûr pour concevoir les angles différemment par exemple. Il n’y a pas de décrochements, de pare-chocs proéminents ou autres. Tout est propre, épuré et moderne.

Mais rien ne manque au niveau du design. La Volkswagen fonctionne très bien avec et sans calandre.
Felix Schell

... de la nouvelle optique du toit

L’habitacle a été entièrement repensé. Le changement de paradigme au niveau de la motorisation se traduit ici aussi par un changement d’apparence. Il suffit d’observer comment le montant A est inséré dans l’aile, qui plus est dans une couleur contrastée. La solution est en tout point différente de ce qui se faisait dans le passé, lorsque les montants devaient s’insérer de manière fluide. La ligne de toit de type coupé «rapide» est en outre exceptionnelle sur l’ID.5.  

… de la prestance dynamique

Les voitures ne doivent pas être agressives. Cela ne ressemble pas à notre marque. Nous voulons mettre l’humain sur le devant de la scène, non seulement le conducteur, mais aussi les personnes qui croisent la route de l’ID.5. Mais, la voiture doit toutefois se projeter dans le monde avec assurance et concentration. Les bords supérieurs des phares sont relevés vers l’extérieur, la signature des feux de jour évoque un sourcil. Au centre, les «yeux», ne regardent pas la route d’un air rêveur, mais avec détermination, et dégagent un certain dynamisme. Mais cela ne fait pas de l’ID.5 un dévoreur d’asphalte.

L’ID.5 a été façonnée par le vent dans une large mesure.
Felix Schell

… des arêtes réduites

Les lignes acérées ont été conservées. Mais le design a dû s’adapter aux nouveaux défis. Certes, il doit être masculin et musclé. Nous avons toutefois cherché à obtenir une image d’ensemble beaucoup plus fluide, plus sensuelle et moins marquée par la technicité. Les transitions sont moulées, les surfaces sont légèrement bombées, les passages de roue sont intégrés en douceur dans la carrosserie. Tout cela a aussi de solides raisons aérodynamiques. Tout comme les nombreux déflecteurs marqués à l’arrière. L’ID.5 a donc été façonnée par le vent dans une large mesure. Le résultat est un coefficient de traînée bas de 0,26.

Felix Schell se tient à côté de l'ID.5 GTX et explique le design de l'aileron arrière intégré.

... de son élément préféré sur l’ID.5 

J’aime beaucoup le becquet arrière intégré dans la carrosserie. Auparavant, par exemple sur la Scirocco II, ce type de becquet sur la lunette arrière semblait toujours un peu rajouté. Sur l’ID.5, il est au contraire totalement intégré au design global. Vu de côté, le becquet n’est pas reconnaissable, ce n’est pas un instrument aérodynamique, au contraire, il fait partie intégrante du concept global. Et j’en suis fier.

L’élégance d’un coupé, la puissance d’un SUV

L’ID.5 est le premier modèle haut de gamme actuel de la famille ID. entièrement électrique. Elle allie la puissance et l’utilité pratique d’un SUV à l’élégance d’un coupé. Les versions Pro (128 kW/174 ch), Pro Performance (150 kW/204 ch) ainsi que la version GTX à transmission intégrale (220 kW/299 ch) sont disponibles dès le lancement des ventes. Toutes trois sont équipées de la batterie de 77 kWh de capacité énergétique, qui assure une autonomie pouvant atteindre 520 kilomètres (selon WLTP). Le SUV coupé électrique est doté du logiciel ID. 3.0 actuel, reçoit régulièrement des mises à jour Over-the-Air et se recharge jusqu’à 135 kW (GTX jusqu’à 150 kW). Comme tous les modèles ID., l’ID.5 est fabriquée à Zwickau et livrée aux clients avec un bilan CO2 neutre. 

L'ID.5 en demi-profil est garé devant un garage

VW ID.5 GTX, 299 ch, 21,0 kWh/100 km, 0 g de CO2/km, cat. A

Ceci peut également vous intéresser:

L’ID.3 comme véhicule de flotte

Ensemble pour une meilleure protection du climat

Franziska Killiches, experte en approvisionnement de matières premières durables chez Volkswagen:
«J’essaie d’éclairer votre lanterne»

Quelle est mon autonomie?

Du neuf avec du vieux – recyclage des batteries de Volkswagen

Ensemble pour une meilleure protection du climat

Ceci peut également vous intéresser: