Jasmin Preisig lehnt sich an den Volkswagen T-Roc R an

La reine des glaces et le T-Roc R 

La reine des glaces et le T-Roc R 

La pilote de course Jasmin Preisig a été la première en Suisse à tester le T-Roc R dans des conditions extrêmes. À Andermatt (UR), elle a effectué des dérapages sur le verglas et la neige avec la nouvelle voiture de sport haute performance de Volkswagen

Texte Dominique Zahnd  Photos Christof Schmidt 

Le décor est époustouflant. Tout autour, des sommets enneigés vertigineux s’élancent vers le ciel. Et au premier plan, juste devant Jasmin Preisig, ambassadrice de la marque VW, s’étend une surface de glace de la taille de trois terrains de football. En été, Bernhard Russi, véritable légende du ski et président du club de golf local, pratique son swing ici. En hiver, le terrain de practice sert, entre autres, aux entraînements à la conduite de la «Volkswagen Driving Experience».

L’invité vedette d’aujourd’hui est venu exprès à Andermatt et est prêt à se montrer sous son meilleur jour. Nous parlons du nouveau T-Roc R, un mélange de voitures de sport et de SUV. Ce concentré de puissance compact accélère de zéro à 100 km/h en 4,8 secondes et dispose de 300 ch sous le capot.

--:--

Pilote de course Volkswagen 

Jasmin Preisig attend visiblement avec impatience de le tester sur le verglas et la neige. Si, en tant que pilote professionnelle pour l’équipe «Max Kruse Racing», elle se bat pour obtenir les meilleurs temps sur des circuits comme le Nürburgring, elle ne fait aussi aucun Cadeau à sa Golf GTI TCR: elle la pousse toujours au maximum. C’est avec le même état d’esprit qu’elle prend place aujourd’hui derrière le volant sport du T-Roc R. 

Afin de faire connaissance de la voiture, la jeune Appenzelloise a d’abord fait le tour d’une douzaine de pylônes dans un slalom de glace. La fonction Launch Control de série garantit un démarrage en trombe. Et après seulement quelques mètres, il devient clair que les changements de direction serrés sur la glace relativement chaude et donc très glissante représentent un des points forts du nouveau SUV sportif de Wolfsbourg. La pilote de course constate cependant: «La différence est de taille. La glace réagit de façon complètement différente de l’asphalte. Le virage doit être pris nettement plus tôt.» 

Rennfahrerin im T-Roc R auf Schnee.

Des performances magistrales 

Elle dérape ensuite de manière contrôlée sur le terrain afin de tester à différentes vitesses toute la colossale puissance qui caractérise les modèles R. Le turbocompresseur et l’injection directe offrent un couple puissant même à bas régime. De plus, le système de freinage haute performance assure une décélération étonnamment efficace malgré le terrain glissant. 

C’est un vrai plaisir de la voir effectuer ses manoeuvres car elle est rayonnante en toutes circonstances. «C’est un bonheur pour moi d’être au volant. Je me sens libre», déclare la jeune femme de 27 ans. Selon l’humeur, elle accompagne le rugissement d’accords de guitare tonitruants ou de musique disco rythmée. Et elle aime aussi chanter à tue-tête ses chansons préférées. «Mais uniquement quand je suis seule. Il vaut mieux que personne n’entende», dit-elle en riant. 

Rennfahrerin posiert vor blauen T-Roc R im Schnee.

Comme un boxeur 

Même avant le début de la course, elle se motive en écoutant des musiques entraînantes, contrairement à certains de ses collègues qui domptent leur agitation en pratiquant la méditation. Jasmin Preisig a plutôt une mentalité de boxeur: «Lorsque je suis en colère, je conduis beaucoup plus vite», concède-t-elle. 

Elle décrit son style de conduite comme «prévoyant et contrôlé». Néanmoins, l’ambitieuse pilote aime aussi jouer avec les limites. C’est pourquoi elle apprécie de pouvoir désactiver manuellement le programme électronique de stabilisation (ESC) sur le T-Roc R. Et alors que la voiture de sport compacte a déjà suivi fidèlement les angles de braquage dans les virages gelés, si le système est désactivé, la vitesse est encore un peu plus grisante. 

Blauer T-Roc R fährt Runden im Schnee in Andermatt.

Pas de patinage grâce à 4MOTION 

La pilote de course veut maintenant tester concrètement la polyvalence du T-Roc R et emprunte une route de montagne enneigée. L’astucieuse transmission intégrale 4MOTION de Volkswagen répartit l’excès de puissance en millisecondes entre les roues avant et arrière, ce qui empêche efficacement les roues en alliage léger de patiner. Il en résulte la meilleure traction possible. 

Les performances à la montée sont également impressionnantes: le T-Roc R vient à bout des pentes les plus raides avec une grande agilité. Tout en passant devant des skieurs de fond qui regardent le spectacle avec curiosité. À la pause thé suivante, Jasmin Preisig arrive à la conclusion suivante: «Cette voiture est un vrai plaisir à conduire. Je pars faire un autre tour sur la glace!» 

Ceci peut également vous intéresser:

Une contribution active à l’usine Volkswagen

Avec la Golf Alltrack au paradis du parapente en route pour caresser les cieux

Oliver Malicdem et le T‑Roc R: Une passion en images.

Huit points forts de la nouvelle Golf

Sur la voie de la réussite avec l’Arteon Shooting Brake 

A la recherche du son électrique parfait

Ceci peut également vous intéresser: