Carla Welti est assise à l'arrière du T-Roc Cabriolet
Lifestyle

À la mer avec le T-Roc Cabriolet – La Dolce Vita authentique

Lifestyle

À la mer avec le T-Roc Cabriolet – La Dolce Vita authentique

11/05/2022

Portofino éveille des envies. Même chez l’influenceuse automobile Carla Welti, qui se rend dans ce pittoresque village de pêcheurs et haut lieu de la jet-set sur la côte ligurienne au volant de sa T-Roc Cabriolet. 

Texte Reto Neyerlin Photos Christof René Schmidt

Toutes les indications de consommation du véhicule s’appliquent au moment de la publication (11.05.2022)

«La route qui mène de Zurich au paradis prend cinq heures», dit Carla Welti en souriant à son arrivée sur la «Piazzetta» de Portofino à bord du T-Roc Cabriolet. Elle regarde tout autour avec étonnement, aperçoit les maisons étroites aux couleurs pastel regroupées autour du port naturel, admire les villas cossues qui se dressent sur les collines verdoyantes, et son regard s’arrête enfin sur le Castello Brown, qui trône au-dessus de la crique protégée des vagues. 

Carla Welti apprécie la vue du Castello Brown sur Portofino
Une vue panoramique: en redescendant du Castello Brown, l’influenceuse fait profiter ses followers de la vue.

C’est ainsi que se l’était imaginé l’influenceuse automobile lorsque Volkswagen lui a proposé de tester le nouveau T-Roc Cabriolet. Pour elle, cela va de soi: «Je dois aller à la mer en Italie avec cette voiture.» Depuis son enfance, elle entretient une relation intime avec notre pays voisin du sud. Elle passait régulièrement ses vacances chez sa grand-tante et ses cousines en Toscane, le style de vie et la langue lui sont familiers. Et Portofino? Le «plus beau village de pêcheurs du monde», comme on le qualifie souvent, manque encore à sa liste de voyages. 

Panneau avec inscription «Portofino - Yacht Marina»
Dans le port de Portofino, on peut admirer les superyachts des beaux et des riches.
Carla Welti est assise derrière le volant du T-Roc Cabriolet avec vue sur le cockpit
Intérieur rafraîchi: le cockpit du T-Roc Cabriolet est également plus moderne et plus sophistiqué que jamais.

Le trajet de 450 kilomètres depuis Zurich se fait en grande partie sur autoroute. Cela laisse donc suffisamment de temps pour apprécier le nouvel intérieur rafraîchi du T-Roc Cabriolet. La qualité des matériaux a été fortement améliorée et le cockpit numérique est au top niveau dans cette catégorie de véhicules. Le système audio «beats» diffuse une pop joyeuse des années 80, qui donne parfaitement le ton à cette escapade méditerranéenne. Peu après Gênes, à Rapallo sur la côte ligurienne, Carla quitte l’«Autostrada». Le moment est enfin venu d’ouvrir le toit. Cela se fait en neuf secondes d’une simple pression sur un bouton et – le clou – même en conduisant, pourvu que la vitesse ne dépasse pas les 30 km/h.

Sur la route côtière au volant du T-Roc

L’odeur des embruns et des pins se mêle dans l’air alors que la testeuse automobile parcourt les cinq derniers kilomètres après la station balnéaire de Santa Margherita Ligure. Contre toute attente, elle se retrouve sur l’une des routes côtières les plus spectaculaires d’Europe. Sur la gauche, les vagues se brisent continuellement sur les rochers façonnés par le vent et la mer, sur la droite, des murs abrupts délimitent la route. Après chaque virage, un nouveau décor suscite l’émerveillement et invite à un pause photo. Mais la route est si étroite qu’il est pratiquement impossible de s’y arrêter. Ce n’est pas grave, la destination finale de l’influenceuse est déjà à portée de vue. 

En arrivant à Portofino, on comprend tout de suite pourquoi les beaux et les riches aiment tant accoster ici avec leurs superyachts. Le port est toujours aussi idyllique et romantique qu’au 19 e siècle, lorsque les nobles et les intellectuels d’Angleterre, de France et d’Italie découvrirent son charme. Aucun complexe hôtelier ne gâche la vue, toutes les constructions se fondent harmonieusement dans le paysage. 

Des célébrités du cinéma et de la mode à Portofino

Mais dès les années 1950, c’en est fini de l’image idyllique de ce village de 500 âmes, du moins pendant les mois d’été. Car Portofino devient quasiment l’incarnation de la «Dolce Vita». Le haut lieu mondain de la jet-set attire à l’époque des célébrités comme Humphrey Bogart, Frank Sinatra ou Sophia Loren, et connaît depuis des fêtes exubérantes et des mariages opulents. Aujourd’hui, la probabilité de rencontrer des célébrités comme Elton John, Madonna ou Michael Jordan à l’heure de l’Aperitivo est grande. Une tentation à laquelle succombent chaque jour des dizaines de milliers de touristes en haute saison. 

À tous ceux qui ne se rendent pas sur la côte ligurienne pour «voir et être vus» et qui préfèrent une ambiance plus conviviale, nous recommandons une visite au printemps ou en automne. Carla profite du calme de la mi-mars et commence par visiter ce village d’à peine deux kilomètres carrés, dont le nom est dérivé du latin «Portus Delphini», qui veut dire port des dauphins. Aujourd’hui encore, les mammifères marins sont présents dans le golfe de Tigullio, même s’ils sont nettement moins nombreux qu’à l’époque romaine. 

L’artisanat est mis à l’honneur

Au port, elle rencontre Franco Gimelli, qui est en train de réparer ses filets. Malgré le boom du tourisme, il y a encore à Portofino une poignée de pêcheurs qui sortent chaque jour en mer. Ils vendent ensuite leurs prises au petit marché aux poissons sur la jetée ou dans les restaurants locaux. D’autres métiers traditionnels sont également perpétués dans ce village côtier. Le maire Matteo Viacava, par exemple, est constructeur de bateaux de profession, comme son père avant lui. Et de nombreux bars et restaurants sont tenus depuis des générations par des familles locales.

Franco Gimelli répare ses filets
Il en existe encore à Portofino: quelques pêcheurs comme Franco Gimelli, qui continuent à jeter leurs filets chaque jour.
Carla Welti déguste un paciugo en guise de remontant.
Visiter, ça donne faim: Carla Welti reprend des forces en dégustant un Paciugo.

C’est dans l’un de ces établissements que Carla se rend à présent, car il est temps de reprendre des forces. Elle opte pour le bar «Morena da Ugo», situé directement sur la Piazzetta, et commande un Paciugo (voir aussi les conseils). Elle se balade ensuite le long de la rue principale, la Via Roma, et admire les innombrables boutiques de luxe, Portofino étant probablement le village qui en possède le plus au monde par habitant. Tout le centre du village est d’ailleurs interdit à la circulation. Il a donc fallu demander une autorisation spéciale pour les photos avec le T-Roc Cabriolet.

Le véhicule d’essai a passé l’après-midi dans le parking. À présent, il est de nouveau en scène. Malgré les températures encore fraîches en soirée au printemps, Carla ne se prive pas d’ouvrir le toit. Grâce au pare-brise plat, il n’y a pratiquement pas de vent sur les sièges avant. L’influenceuse zurichoise profite ainsi encore une fois d’un trajet à ciel ouvert dans le cabriolet le long de la route côtière et repense à une journée qui avait effectivement un côté paradisiaque. 

Le compte Instagram de Carla Welti: @carlabelle.chOuvrir un lien externe

À Portofino avec le T-Roc Cabriolet - Conseils pour épicuriens

  • Vue depuis le parc naturel protégé de Portofino

    À pied jusqu’à San Fruttuoso

    Autour de Portofino s’étend un parc naturel protégé de 1050 hectares qui est un véritable paradis pour les randonneurs. 80 kilomètres de sentiers balisés forment douze itinéraires de différents niveaux de difficulté. Le plus beau est sans aucun doute celui qui mène au-dessus de la falaise au monastère bénédictin de San Fruttuoso. Il commence derrière le parking de Portofino et est balisé avec deux points rouges. 

    Après une longue volée d’escaliers, le long de terrasses d’oliviers et de vignes, le sentier d’altitude sillonne à travers des forêts de pins et de chênes verts en offrant une vue sur la mer. La «Base 0», une forteresse militaire datant de la Seconde Guerre mondiale, offre une vue à couper le souffle qui mérite une halte. Ensuite, le sentier descend jusqu’au monastère médiéval, situé dans un cadre idyllique au fond d’une petite crique. La randonnée dure près de deux heures par trajet, et pendant la haute saison, un trajet dans un sens peut être parcouru en bateau. 

  • Backwaren von «Panificio Canale»

    Une boulangerie de tradition

    Depuis 1911, le «Panificio Canale» cuit chaque jour de la focaccia fraîche, une véritable spécialité de la Ligurie. On trouve également des gâteaux aux amandes, des tartes aux fruits et aux noix sur les rayons de cette boulangerie traditionnelle. Sans oublier une sélection de produits locaux comme les trofie, le pesto maison ou le limoncello de Portofino. 

    Panificio Canale, Via Roma 30, Portofino, www.panificiocanale.itOuvrir un lien externe

  • Paciugo à Portofino

    La tentation glacé

    Traduit littéralement, Paciugo signifie «mélange». Et quel délicieux mélange que cette spécialité glacée de Portofino: différentes boules de glace, des fruits mélangés, du sirop, de la crème fouettée et, par-dessus, quelques cerises au sirop. Inventée au Caffè Excelsior, on la trouve aujourd’hui partout dans le village et elle est incontournable lors d’une visite.

  • Vue panoramique sur Santa Margherita Ligure

    Flânerie à Santa Margherita

    Santa Margherita Ligure, la ville voisine de Portofino, que les habitants appellent «Santa», mérite également une visite. Avec son port de plaisance, sa plage, sa vieille ville historique et un large choix d’hôtels, cette petite ville côtière d’environ 9000 habitants offre toutes les commodités que peuvent souhaiter les touristes.

De nouveaux accents pour les «Roc stars»

Les SUV compacts T-Roc, T-Roc Cabriolet et T-Roc R ont reçu un coup de jeune. Cela se traduit à l’extérieur par des éléments de design affinés, des feux LED de série à l’avant et à l’arrière, ainsi que des nouvelles peintures comme le «Petroleum Blue métallisé» de notre véhicule d’essai. À l’intérieur, la qualité supérieure des matériaux ainsi que le Digital Cockpit, également de série, sautent immédiatement aux yeux. Divers nouveaux systèmes d’assistance comme le «Travel Assist» ou l’«ACC prédictif», qui permettent une conduite partiellement automatisée, complètent ce restylage.

T-Roc Cabriolet

Carla Welti passe devant la T-Roc Cabriolet garée dans le port de Portofino.

Les données techniques du T-Roc Cabriolet R-Line: moteur 1.5 TSI de 150 ch, consommation 6,5 l/100 km, émissions de CO2 149 g/km.

Ceci peut également vous intéresser:

«Pour moi, le terrain de football, c’est comme un échiquier»

Sur la voie de la réussite avec l’Arteon Shooting Brake 

En route à bord de la nouvelle VW Polo - Se sentir totalement à l’aise

Huit points forts de la nouvelle Golf

Avec la Golf Alltrack au paradis du parapente en route pour caresser les cieux

La vision de la mobilité électrique: l’ID. Vizzion

Ceci peut également vous intéresser: