Engagement pour l’électromobilité avec l’ID.3

Engagement pour l’électromobilité avec l’ID.3

La Confédération fait équiper ses cent aires de repos réparties sur les autoroutes suisses avec des stations de recharge rapide – fournies entre autres par Primeo Energie. Ce fournisseur d’énergie de Münchenstein (BL) s’engage pleinement en faveur de l’électromobilité et de l’ID.3 en tant que véhicule de flotte.     

Texte Reto Neyerlin  Photos Timo Orubolo  Vidéo Dominique Zahnd 

Le «Lernwelt Energie» de Primeo Energie est un moyen ludique de découvrir l’électromobilité. Les enfants peuvent y passer un après-midi à fabriquer leur propre petite voiture électrique. Une plaque de bois, quatre roues, un moteur électrique et un module solaire miniature – et voilà qui suffit pour construire cette mini voiture électrique.  

La réalité de l’électromobilité est beaucoup plus complexe: les voitures électriques actuelles sont des véhicules connectés et dotés de technologies ultramodernes. Et ils possèdent une puissante batterie haute tension qui est logée dans le soubassement de la voiture pour la protéger en cas de collision. Avec des autonomies de plus de 500 kilomètres, comme celles offertes par l’ID.3 ou l’ID.4 selon le type de batterie, les voitures électriques sont amplement adaptées pour les trajets quotidiens. Elles doivent toutefois être rechargées en cours de route pour couvrir de plus longues distances.  

C’est là qu’entre en jeu Primeo Energie. Avec quatre autres concessionnaires, la société basée dans le canton de Bâle-Campagne a été chargée par l’Office fédéral des routes (OFROU) d’équiper vingt aires de repos sur les autoroutes suisses avec des stations de recharge rapide. Il est prévu que les cent aires de repos appartenant au gouvernement fédéral soient toutes équipées de points de recharge d’ici fin 2030. Si l’on ajoute à cela les aire de repos privées, la Suisse comptera au total plus de 600 points de recharge rapide répartis à 160 endroits le long de ses routes nationales.   

Primeo Energie a déjà mis en service la première station sur l’aire de repos d’Inseli sur l’A2, à proximité du lac de Sempach. Quatre points de recharge sont à disposition pour «faire le plein» d’électricité avec une puissance de charge allant jusqu’à 150 kW – ce qui signifie que les batteries des modèles ID.3 et ID.4 sont rechargées à 80% en 30 minutes.  

«L’infrastructure de recharge est une condition fondamentale pour que l’électromobilité soit largement acceptée», explique Conrad Ammann, CEO de Primeo, en ajoutant: «La Suisse est déjà bien placée à cet égard.» En effet, 7300 points de recharge publics étaient disponibles fin 2020 (voir graphique). Avec un total de 43 700 véhicules purement électriques, cela donne un ratio de six voitures pour un point de recharge dans le pays. Ce qui importe maintenant, précise M. Ammann, c’est que le développement de l’infrastructure se poursuive au même rythme de l’augmentation du nombre d’immatriculations et que des possibilités de recharge soient également créées pour les locataires et les automobilistes qui garent leur véhicule principalement dans la rue.

De l’électricité verte sur les aires de repos 

Pour obtenir la concession de l’OFROU, l’une des conditions était que seule de l’électricité verte soit délivrée sur les aires de repos. Une question qui allait de soi pour Primeo Energie. Même l’électricité standard que le fournisseur d’énergie de Bâle-Campagne fournit à ses plus de 170 000 clients provient de sources d’énergie entièrement renouvelables: la majorité de l’énergie hydraulique suisse, complétée par l’énergie solaire et éolienne de Suisse et des sources d’approvisionnement étrangères.    

Et cet engagement en faveur d’une exploitation durable des ressources ne se limite pas à l’extérieur de l’entreprise, mais s’applique également à sa propre consommation d’énergie. Cette démarche comprend notamment l’électrification de l’ensemble de la flotte automobile, qui compte environ 130 véhicules. Près de 40 véhicules sont désormais purement électriques, avec l’e-Golf et l’e-up! en tête du classement du parking souterrain du siège de Münchenstein. Récemment, plusieurs ID.3 ont également rejoint la flotte Primeo.  

Conrad Ammann était si enthousiasmé par le premier modèle ID. qu’il en a acheté un pour son usage privé. «Je voulais une voiture électrique depuis longtemps déjà. Lorsque l’ID.3 est arrivée sur le marché, cela a été clair pour moi: C’est celle-là qu’il me faut.» Depuis lors, il fait quotidiennement le trajet entre Münchenstein et Birsfelden (BL), où il vit du lundi au vendredi, et vers Zurich le week-end pour rendre visite à sa famille. «Je peux facilement couvrir tous mes déplacements en rechargeant une fois par semaine.» L’ingénieur électricien de 61 ans est également impressionné par les nombreux systèmes d’assistance. La seule chose à laquelle il a fallu s’habituer, c’est le démarrage: «J’ai vite compris que je ne devais appuyer que doucement sur l’accélérateur. Parce que la voiture accélère comme une fusée.» 

--:--