2.3.47.2, 2017-10-10 18:26:25

Nouveaux standards pour les valeurs de consommation.

Au plus près de la consommation réelle: WLTP dépasse les valeurs de consommation.

À partir de septembre 2017, des nouvelles valeurs de consommation, définies en respect de la nouvelle norme WLTP, seront applicables aux nouvelles voitures de tourisme mises en circulation. WLTP signifie Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedure et désigne une procédure de test uniforme dans le monde entier pour déterminer la consommation de carburant et les émissions de gaz d’échappement. Vous apprendrez ici cela que cela signifie pour vous et votre Volkswagen.

NEDC VS. WLTP: profil de comparaison.

Trajets plus longs, durées d’immobilisation plus courtes: avec la WLTP, la procédure de test servant à mesurer la consommation de carburant et les valeurs de CO2 d’un véhicule est mise au banc d’essai. Voici comment les cycles de conduite vont changer.

Aperçu du cycle NEDC.

Le cycle de conduite normé NEDC vaut pour tous les véhicules particuliers et pour les véhicules utilitaires légers. La norme a été mise en place en 1992 par l’Union Européenne afin de définir la consommation de carburant et les émissions des véhicules et de fournir des valeurs comparables. Vous pouvez voir ici en bref les conditions-cadres de réalisation de ses mesures.

Aperçu de la WLTP.

Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedure, en bref WLTP, est une norme de contrôle harmonisée dans le monde entier pour les véhicules particuliers et les véhicules utilitaires légers. À partir du 1er septembre 2017, elle vise à fournir des paramètres de test plus dynamiques et ainsi des informations plus réalistes sur la consommation. Vous pouvez les voir ici.

Objectif de la nouvelle procédure de mesure.

Avec le cycle de conduite WLTP, les paramètres de test permettant de définir la consommation de carburant et les émissions de gaz d’échappement sont redéfinis. Les avantages en bref.

Transparence.

À l’avenir, la consommation quotidienne réelle d’un véhicule pourra être mieux évaluée.

La WLTP tient compte d’un profil de conduite plus proche du quotidien que l’ancienne norme NEDC. En effet, cette dernière s’apparente à un test synthétique en laboratoire et sert en premier lieu à comparer différents véhicules sans refléter de manière réaliste la consommation réelle. Ainsi, alors que les valeurs de consommation étaient mesurées jusqu’à présent dans des conditions abstraites de laboratoire, la nouvelle procédure permet de réaliser un pronostic plus précis de la consommation réelle d’un véhicule grâce à des paramètres de test optimisés. La WLTP a pour objectif de simuler un comportement de conduite proche de la réalité. Et ainsi, d’obtenir des résultats bien plus réalistes.

Normes.

La nouvelle norme WLTP permet d’obtenir des résultats de test comparables dans le monde entier.

L’un des objectifs principaux de la procédure WLTP est la détermination uniforme des émissions de gaz d’échappement et de la consommation énergétique pour les différents types d’entraînement, comme par ex. l’essence, le diesel, GNC et même l’électricité. Un véhicule de même type doit toujours fournir le même résultat de test partout dans le monde, lorsque la procédure correcte de mesure est suivie avec le cycle WLTP. Cette nécessité de comparaison rend également une mesure en laboratoire incontournable.

Pour cette raison, la consommation de carburant et les émissions sont déterminées de manière fiable et représentative sur le banc d’essai dans le cadre d’un profil de conduite dynamique.

Protection climatique.

Des informations plus réalistes sur la consommations contribuent à l’atteinte des objectifs climatiques internationaux et permettent de moins polluer l’environnement.

La réduction du CO2 est un thème crucial dans le domaine du développement de véhicules. Grâce à la WLTP, le respect des exigences internationales relative aux valeurs limites des émissions de CO2 peut être vérifié de manière transparente. 

En 2010, rien qu’au sein de l’UE, 4,72 milliards de tonnes de CO2 ont été émises, 19% d’entre elles par le trafic routier1. Pour cette raison, l’Union Européenne veut diminuer les émissions de 20% jusqu’en 20202. Cet objectif doit être également atteint à l’aide de la WLTP. En effet, tout comme la consommation de carburant, les émissions de CO2 d’un véhicule dépendent du modèle. La WLTP apporte plus de transparence pour la comparaison de la consommation d’énergie et des émission de CO2 de différents véhicules. Les valeurs de mesure sont ainsi indépendantes du constructeur et du type de véhicule. Et elles ont tendance à être supérieures qu’avec le cycle NEDC. Pour cette raison, il faut s’attendre à ce que certains modèles et leurs moteurs soient optimisés en faveur de la protection climatique.

Économiser facilement du carburant.

La consommation de carburant de votre véhicule dépend de nombreux facteurs que vous ne pouvez pas influencer. Cependant, vous pouvez économiser une grande quantité de carburant à l’aide d’astuces simples.

Conduire et économiser décontracté.

Conduisez de manière prévoyante et moderne.

Deux fois moins stressé, deux fois plus économe: quand on roule calmement et à vitesse régulière, que l’on freine peu, que l’on se coule dans la circulation, que l’on laisse rouler son véhicule et que l’on optimise son élan, on consomme nettement moins de carburant et l’on roule de manière plus détendue. Un style de conduite prévoyant contribue aussi, par ailleurs, à éviter les embouteillages.

Passer les vitesses au bon moment, faire le plein le plus tard possible.

Conduisez avec le rapport le plus élevé.

À 30 km/h en troisième – passer la vitesse plus tôt fait économiser du carburant. Une conduite à bas régime nuit au moteur? Sornettes! Les moteurs TDI et TSI apprécient de rouler en troisième à 30 km/h - ils développent d’impressionnantes forces de traction dès 2 000 t/min. Au démarrage, passez la seconde après une longueur de voiture. Vous pouvez sauter une vitesse en passant la vitesse supérieure. Choisissez toujours la vitesse la plus haute. 50 km heure en cinquième ne pose aucun problème pour de nombreux véhicules:  tant que votre voiture roule sans à-coups et avec une sonorité agréable, le régime n’est pas trop bas.

Laissez tout simplement rouler.

Profitez du système de coupure en décélération.

0,0 litre – vous roulez ainsi au tarif 0: en conduisant avec les bonnes techniques, on réalise de véritables économies. Saviez-vous comment obtenir 0,0 l/100 km/h en consommation momentanée? En laissant votre voiture rouler avec la vitesse engagée! Grâce à la coupure en décélération, l’alimentation en carburant du moteur est interrompue et, pendant ce temps, vous ne consommez pas une goutte de carburant. Profitez de cette méthode intelligente de préférence lorsque vous profitez en plus du frein-moteur. Donc en descente et en arrivant au feu rouge. Même en débrayant, on consomme nettement moins. C’est particulièrement efficace lorsque vous pouvez rouler sur de longues distances – grâce à une conduite prévoyante. 

Grand confort, petite consommation.

Utilisez les accessoires modérément.

Économiser jusqu’à 2 litres - ça vaut le coup: les accessoires rendent la conduite plus confortable – leur utilisation excessive revient malheureusement plus cher également. Une climatisation consomme du carburant par exemple – et ce, en quantité non négligeable. Pour faire baisser la température intérieure et la conserver ainsi en plein été, une climatisation consomme, à vitesse réduite, jusqu’à 2 l/100 km! Il est aussi possible de réduire la température en aérant le véhicule avant le départ et en roulant au démarrage avec les fenêtres ouvertes pendant un court instant. Vérifiez toujours en roulant quels accessoires vous utilisez – et celui dont vous avez vraiment besoin.

Économisez avec fermeté.

Vérifiez la pression des pneus.

Avec un peu d’air, économisez jusqu’à 15% de carburant: économiser du carburant commence avant de prendre la route – avec un simple contrôle de la pression des pneus! La résistance au roulement joue un rôle dans la consommation totale pouvant aller jusqu’à 15%. Si vous gonflez vos pneus selon la pression recommandée en pleine charge, (les chiffres se trouvent sur la trappe du réservoir), la résistance au roulement diminue - et donc la consommation elle aussi. Veillez à acheter des pneus à moindre résistance au roulement - on peut économiser jusqu’à 3% de carburant et le roulement est, en plus, encore plus silencieux. 

Évitez le démarrage à froid et épargnez avec moteur chaud.

Évitez les courtes distances.

En combinant les trajets - on fait de sacrées économies: c’est lorsque votre moteur est froid qu’il consomme le plus. Ce qui signifie, de fait,  que lorsque vous faites de nombreux trajets très courts, vous atteignez rapidement une consommation pouvant aller jusqu’à 30 l/100 km! En faisant de nombreux parcours en un seul trajet, on peut économiser du carburant. Dans ce cas, votre moteur peut atteindre plus vite la température de fonctionnement et consommera nettement moins. 

Bien lubrifier, bien économiser.

Utilisez de l’huile anti-friction.

Grâce à la qualité, économisez jusqu’à 5%: plus tôt le moteur est bien lubrifié, plus il fonctionne rapidement en réduisant les émissions. Ceci est très important pour le démarrage à froid et es trajets courts. Une bonne huile de moteur doit donc répondre avant tout au critère suivant: se répartir rapidement.

Il est impossible de faire mieux que les huiles anti-friction. Elles permettent de diminuer la consommation de carburant jusqu’à 5% par rapport aux huiles courantes. Presque tous les modèles Volkswagen sont donc dotés en usine d’huiles aux propriétés anti-friction.

Rouler dans le vent.

Diminuez la résistance à l’air.

Une circulation plus efficace avec une moindre résistance à l’air: un aérodynamisme propice est le secret d’une consommation réduite, notamment à grande vitesse. La carrosserie de votre Volkswagen est donc conçue de manière à ce qu’elle offre le moins de prise au vent possible. Les structures de toit comme les porte-vélos et les coffres de toit annulent cependant cet avantage. Entre deux week-ends de ski ou de VTT, il est ainsi judicieux de retirer le support de toit.

Économiser, rien de plus facile.

Évitez le lest inutile.

Avec un régime à 0 calorie, vous économisez jusqu’à 0,3 litre: chaque kilogramme de bagage consomme du carburant. Pour être précis: 100 kg supplémentaires peuvent augmenter la consommation jusqu’à 0,3 l/100 km. Donc, vérifiez régulièrement le contenu de votre coffre. Vous pouvez également économiser lorsque vous faites le plein. Remplissez uniquement le réservoir à moitié. En effet, un réservoir plein augmente le poids et ainsi la consommation.

Questions et réponses.

Les questions et réponses les plus importantes sur les nouvelles valeurs de consommation.

Un cycle de conduite définit dans quelles conditions la consommation de carburant et les émissions de CO2 d’un véhicule sont mesurées. Il permet de simuler un trajet moyen en voiture proche de la réalité. Pour que le constructeur puisse indiquer des valeurs de comparaison pour l’homologation et la distribution d’un véhicule, le cycle de conduite prescrit des conditions-cadres précises, comme par ex. la température au démarrage, la vitesse ou la durée de la mesure.

Le nouveau cycle de conduite européen (en bref: NEDC; angl.: New European Driving Cycle, en bref: NEDC) a été mis en place le 01.07.1992 par l’Union Européenne. Il visait une détermination uniforme des émissions spécifiques au véhicule et de la consommation et une meilleure possibilité de comparaison des véhicules entre eux. Cependant, il n’avait pas pour ambition de refléter la consommation quotidienne réelle.

À partir de septembre 2017, un nouveau cycle uniforme dans le monde entier est mis en place avec la Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedure, en bref WLTP. La WLTP tient compte d’un comportement de conduite plus proche du quotidien que l’ancienne norme NEDC. La nouvelle procédure vise à présenter de manière plus réaliste la consommation d’un véhicule et repose sur un cycle de test modifié avec des exigences de contrôle plus strictes.

Le cycle de contrôle NEDC introduit par l’Union Européenne en 1992 n’est plus actuel et ne permet plus de représenter le comportement individuel de conduite au quotidien. La nouvelle norme WLTP permet de garantir que les émissions et les valeurs de consommation mesurées lors de l’examen de type d’un modèle sont conformes aux valeurs de la conduite en pratique. Cependant, elle diffère de la norme NEDC aussi bien au niveau de la procédure que pour le cycle de conduite réel. 

Les nouveaux paramètres de test sont, par exemple, une distance de test plus grande, des temps de conduite plus longs, des durées d’immobilisation réduites, des vitesses moyennes supérieures et la prise en compte d’équipements spéciaux en option. De manière générale, ces innovations entraînent des valeurs de consommation supérieures.

Le nouveau cycle WLTP sera applicable de manière obligatoire à partir du 01.09.2017. À partir de septembre 2017, tous les nouveaux modèles de véhicules particuliers et les nouveaux moteurs des constructeurs automobiles devront comporter les valeurs de consommation et d’émissions selon la WLTP. 

À partir du 01.09.2018, tous les nouveaux véhicules – soit même les modèles déjà existants – devront comporter les valeurs de consommation et d’émissions selon la WLTP.

 

Non, aucune modification de la gamme de modèles n’est prévue jusqu’à présent. Certains modèles et leurs moteurs devront être optimisés afin d’atteindre une efficacité supérieure et continuer de réduire les émissions en respect des exigences – une suppression de modèles en raison de la WLTP n’aura cependant pas lieu.

Oui. Les cycles de conduite développés au Japon (JC 08) et aux États-Unis (FTP 75) pour la mesure des gaz d’échappement et de la consommation se fondent plus sur des situations spécifiques dans le trafic routier respectif. Le cycle japonais contient, par exemple, de nombreuses phases d’arrêt et redémarrage et est effectué deux fois; une fois avec démarrage à froid, une fois avec démarrage à chaud.

Cela peut également vous intéresser.