La Nati suisse en liesse
Lifestyle

Yann Sommer se souvient du pénalty de Mbappé à l’Euro 2021
«Pour moi, c’était vraiment des émotions fortes»

Lifestyle

Yann Sommer se souvient du pénalty de Mbappé à l’Euro 2021
«Pour moi, c’était vraiment des émotions fortes»

il y a 6 jours

Yann Sommer, Nico Elvedi et Breel Embolo se remémorent la victoire contre la France à l’Euro, avec l’incroyable tir de pénalty – une victoire qui paraissait impossible.

«Tout le monde disait qu’un huitième de finale était déjà le maximum pour cette équipe.» Yann Sommer se rappelle au tout début de la vidéo l’ambiance qui régnait pendant l’Euro 2021. Au programme, le huitième de finale contre la France apparemment toute-puissante, la championne du monde en titre. L’expérience tirée de tournois précédents le montrait aussi: le huitième de finale marque au plus tard la fin de la partie pour la Suisse. Pourquoi cela doit-il changer précisément contre la France avec ses Mbappé, Pogba, Griezmann et autres?

Yann Sommer en train de jubiler
Nico Elvedi se bat pour un ballon de foot

Le reste appartient à l’histoire. Tous les fans de football connaissent la fin du match. La Suisse est aux prises avec un 3:3 tardif aux tirs au but et gagne.

Comment le virevoltant Breel Embolo a-t-il vécu ce triomphe, même s’il n’a pas pris part personnellement à cette soirée malgré de puissantes performances? Quels sont les souvenirs du défenseur central Nico Elvedi concernant le combat contre les stars françaises de l’offensive? Et surtout: comment le héros des tirs au but a-t-il ressenti la parade décisive contre Kylian Mbappé?

«Le match commence toujours à 0:0»

Les trois protagonistes affirement en choeur: tout est toujours possible en football. Ou comme Embolo l’exprime en se référant à certaines paroles de sagesse connues de footballeur: «Le ballon est rond, et le match commence toujours à 0:0»

Au bout d’un quart d’heure déjà, ce score est caduc, parce que Haris Seferovic marque de la tête en envoyant le ballon sur un flanc de Steven Zuber et établit le score à 1:0. Nico Elvedi: «Mais nous savions aussi que la France ferait encore très fortement pression.» Peu après la mi-temps, tout semble se liguer contre la Suisse: Ricardo Rodriguez tire un pénalty, Karim Benzema marquant peu après par deux fois en quelques minutes et établissant le score à 2:1. Au bout de 75 minutes, le 3:1 de Paul Pogba suit. Tout est fini? Ou n’était-ce pas simplement l’excitation provocatrice du roi du milieu de terrain?

Breel Embolo en train de jubiler

Yann Sommer se souvient de cette phase: «Nous nous sommes rendu compte sur le terrain que ce n’était pas encore terminé. L’adversaire prenait les choses un peu trop à la légère.» Le résultat: but de Seferovic, égalisation à 3:3 de Mario Gavranovic sur une formidable passe de Xhaka et feinte du joueur adverse.

Enfin: les tirs au but. Yann Sommer pare le tir décisif, venu justement de la star internationale Mbappé. La caméra capte les secondes suivantes. 

Yann Sommer en train de sauter pour défendre le but

Incertitude, attente. Les juges avaient demandé aux équipes d’attendre la confirmation. Et si Sommer avait bel et bien un pied hors de la ligne? On veut laisser éclater sa joie, mais il faut encore la retenir. Sommer: «Pour moi, c’était vraiment des émotions fortes.»

Et la preuve que les soi-disant victoires «impossibles» sont tout à fait possibles.

Ceci peut également vous intéresser:

Aujourd’hui, Nil (9 ans) a même pu s’entraîner avec le gardien de but de l’équipe nationale, Yann Sommer

En route à bord de la nouvelle VW Polo - Se sentir totalement à l’aise

Elle plane comme un vaisseau spatial: L’ID.5 GTX entièrement électrique

Huit points forts de la nouvelle Golf

Première mondiale à l’occasion de la rencontre ID. à Locarno – Toutes les facettes de la famille ID.

La vision de la mobilité électrique: l’ID. Vizzion

Ceci peut également vous intéresser: