roter Golf GTI fährt auf der Strasse
roter Golf GTI fährt auf der Strasse
roter Golf GTI fährt auf der Strasse
roter Golf GTI fährt auf der Strasse

Une dynamique de conduite absolue 

Une dynamique de conduite absolue 

L’emblématique Golf GTI a de nouveau évolué. Même si la huitième génération n’est pas plus puissante, elle est devenue nettement plus dynamique. Quelles en sont les raisons? C’est ce que nous allons vous révéler. 

Texte Joshua Hildebrand  Photos Volkswagen 

GTI – trois lettres qui suscitent des attentes élevées et ont déjà une très longue tradition: en septembre 1975, la première Golf GTI est présentée à l’IAA de Francfort. Dès 1976, elle prend d’assaut le marché et crée rapidement une nouvelle catégorie de véhicules: la voiture de sport compacte à traction avant. Les ventes témoignent du fait que cette avancée de Volkswagen fait l’effet d’une bombe. Au lieu des 5000 Golf GTI I initialement prévues, le chiffre incroyable de 461 690 est atteint. La Golf est abordable, bouleverse les classements automobiles et fait même trembler les voitures de sport pures et dures. Jusqu’à la fin 2019, 2,3 millions de GTI sortent de l’usine – dont plus de 140 000 destinées à la Suisse. 

Et c’est là qu’entre en jeu la huitième génération. Elle va écrire un nouveau chapitre de cette success story. Avec le même ADN qu’à l’époque: traction avant agile, chassis sportif, ergonomie compacte, design dynamique mais pas intrusif et parfaitement adaptée à un usage quotidien. 

Golf GTi von seitlich hinten, der auf der Strasse fährt
Arrière sportif: un becquet de toit frappant et un pot d’échappement chromé à gauche et à droite indiquent clairement à la voiture qui roule derrière à quel conducteur elle a affaire. 

S’intègre dans les générations GTI

Sortons à présent notre check-list et testons le véhicule de démonstration. La première impression: très positive, elle s’inscrit bien dans la droite lignée des générations GTI, dont elle présente les caractéristiques typiques tells que la baguette décorative rouge sur toute la partie avant, l’emblème rouge GTI, la calandre alvéolée et – avec une mise en scène plus visible – les phares antibrouillard au design à cinq alvéoles. Nous retrouvons les étriers de frein rouges, le bas de caisse prononcé et, à l’arrière, un becquet de toit marquant ainsi qu’un système d’échappement avec un grand pot chromé à gauche et à droite. Visuellement une GTI typique? Oui bien sûr, accrochez-vous.

rote Frontzierleiste und Bremssättel vom Golf GTI
Caractéristiques typiques: la nouvelle Golf GTI est également dotée d’une baguette décorative rouge à l’avant et d’étriers de frein rouges. Particulièrement voyants: les phares antibrouillard au design à cinq alvéoles. 
Mann fährt den Golf GTI

Moderne et pourtant familière 

Passons à présent à l’étape suivante: ouvrez la porte, montez à bord, refermez la porte. Et c’est là que se produit l’effet de surprise. Ceux qui ont déjà eu une GTI comprendront d’emblée de quoi nous parlons. Même si l’habitacle ressemble beaucoup à celui de la Golf 8 normale, en l’occurrence très ordonné et moderne, il en ressort immédiatement une impression de familiarité. L’ensemble du système de navigation est pensé pour assister encore mieux le conducteur, avec un Digital Cockpit de 10,25 pouces et un système d’info-divertissement de 10 pouces. Les sièges à carreaux sont à nouveau conçus d’un seul tenant et offrent un confort agréable pendant les longs trajets grâce au bon maintien sans pincement. Le nouveau volant offre une parfaite prise en main – notamment grâce au cuir perforé. 

Dispay vom Golf GTI
Cockpit moderne: certains éléments de commande sont déjà connus grâce à la Golf 8 normale, tandis que d’autres sont nouveaux. Notamment la disposition spéciale des instruments numériques avec compte-tours central et logo GTI.

Appuyons à présent sur le bouton de démarrage situé dans la console centrale. Petit détail au passage: Il est désormais rectangulaire et se trouve devant le levier de sélection automatique. Et enfin, il émet des pulsations rouges. À propos de pulsations – notre coeur fait de même lorsque nous démarrons le moteur turbo quatre cylindres de 245 ch. Au simple démarrage, le moteur se distingue d’emblée de ses frères plus dociles. La huitième generation GTI est désormais aussi puissante de série que le modèle performance de la septième génération.

Démarrage en trombe façon GTI

Il suffit donc d’appuyer sur la pédale de frein, de tirer le levier vers le bas pour activer le mode D. En le tirant à nouveau vers le bas, on active la DSG en mode S, c’est-àdire en mode sport. Pour se rendre compte tout de suite de ce dont notre bolide rouge est capable, appuyons à présent sur le bouton mode situé sous l’info-divertissement, qui permet une plage de réglage très large de la GTI, à condition de commander le châssis adaptatif. Pieds simultanément sur l’accélérateur et le frein, mains posées fermement sur le volant. Avec le Launch Control, elle se stabilise à environ 3500 tours. Relâchez le frein, vous démarrez sur les chapeaux de roue! C’est bien comme cela qu’il faut faire avec une GTI? Les roues patinent à peine, le niveau d’adhérence est élevé. 

La TSI de 2,0 litres avance puissamment, mais régulièrement. Le moteur EA288 (evo4) avec filtre à particules catapulte la GTI et ses occupants à 100 kilomètres par heure en un peu plus de six secondes. Le couple maximal de 370 newton-mètres est disponible de 1600 à 4300 tr/min. C’est grâce à cette large plage que la GTI de huitième génération monte en régime de manière aussi homogène et régulière. D’ailleurs, plus besoin de propulsion avec la vitesse bridée électroniquement à 250 kilomètres par heure. 

Gestionnaires de dynamique de conduite 

Venons-en à présent au chapitre le plus important: la dynamique de conduite. La Golf GTI transmet tous les couples d’entraînement à l’essieu avant. Par conséquent, elle doit également être capable de faire face à des caractéristiques de conception telles que le patinage des roues ou le sous-virage. Stop! Plus besoin de ça. Les ingénieurs de VW ont en effet réussi à éliminer presque complètement ces caractéristiques des véhicules à traction avant, en premier lieu grâce à sa toute nouvelle architecture électronique qui permet à son tour d’utiliser un nouveau système de réglage de la dynamique du véhicule.  

Le «gestionnaire de dynamique de conduite» contrôle simultanément le blocage transversal électronique de l’essieu avant le blocage électronique de différentiel XDS+ et le châssis DCC nouvellement conçu, ce qui permet d’éviter les pertes dues au réglage.

Startknopf oberhalb des Automatik-Wählhebels im Golf GTI
Entièrement conçus pour la GTI: les sièges à motif à carreaux sont disponibles depuis la première génération, le bouton de démarrage situé au-dessus du levier de sélection automatique ne clignote en rouge que depuis la huitième 

Comme un TGV sur des rails

Avec ces informations en tête, nous roulons sur la piste d’essai réservée et accélérons, en fixant le point de freinage avant le virage encore un peu plus tard. Nous amorçons un virage serré – avec la sensation au niveau de la nuque de rouler beaucoup trop vite et d’être déportés à toute vitesse. Mais ce qui se produit est aussi génial que fascinant: la GTI vous fait prendre le virage à la manière d’un train à grande vitesse sur des rails – et presque sans aucune perte de traction. D’ailleurs, l’excellente direction progressive avec le moteur électrique plus puissant de la direction de base aide également à repérer le bon point de freinage et la bonne trajectoire. 

Le nouveau combiné technologique permet une conduite très équilibrée et neutre, qui peut désormais être davantage personnalisée en fonction du mode de conduite. L’équilibre potentiel entre un confort de voyage élevé et une sportivité maximale est plus important qu’avant. Dans la dernière génération de DCC, le réglage en mode Individual peut également être étendu au-delà du spectre actuel des préréglages fixes Comfort, Eco et Sport. 

La GTI monte aussi d’un cran en termes de qualité sur circuits de course: l’intervention de l’ESC peut être ajustée à deux niveaux. En mode «ESC Sport», les seuils ESC et les seuils de patinage de l’ASR sont augmentés, «ESC off» désactive complètement l’intervention, mais le Front Assist et l’assistant d’évitement de collision restent actifs en arrière-plan. Et c’est une caractéristique typique de la GTI: les qualités polyvalentes sûres que conserve bien évidemment la huitième génération. Une véritable GTI? Mais comment est-ce possible. Test! 

Golf GTE et eHybrid 

Golf GTE von seitlich vorne

Se déplacer aussi rapidement qu’avec la GTI, mais sans émissions locales – c’est possible avec la nouvelle Golf GTE. Son système hybride rechargeable, qui combine un moteur électrique et un moteur à essence, fournit également une puissance de 245 ch et sa batterie de 13 kWh permet de parcourir jusqu’à 62 kilomètres (selon WLTP) en mode purement électrique. La deuxième version hybride rechargeable de la Golf 8, l’eHybrid, possède une puissance de 204 ch, ce qui, avec une batterie de même taille, lui donne une autonomie électrique allant jusqu’à 80 kilomètres.  

Your browser is outdated!

For the best user experience, please update your browser.